Emprise au sol

 

L'architecture pour tous à portée de clic !

 

Emprise au sol

 

L'emprise au sol vient compléter la surface de plancher dans les démarches d'urbanisme et permet de savoir à quelle autorisation (permis de construire ou déclaration préalable principalement)

est soumis un projet de constrution.

 

 

Définition de l'emprise au sol

 

L'emprise au sol est la projection verticale du volume d'une construction tous débords et surplombs inclus.

 

Il est donc à noter que, contrairement à la surface de plancher qui se mesure au nu intérieur des murs de façades, l'emprise au sol se mesure au nu extérieur et prend donc en compte l'épaisseur des murs.

De même, les débords et surplombs que peut contenir une construction font partie de cette emprise au sol, puisque, logiquement, l'emprise de ceux-ci peut être projetée sur le sol.

 

Cependant, pour éviter de rendre cette surface trop contraignante, certains éléments sont considérés comme n'étant pas pris en compte dans l'emprise au sol.

Il s'agit des éléments suivants :

•les simples débords de toiture qui ne forment pas un auvent ou un appentis soutenus par des poteaux ou des murs

•les terrasses de plain-pied avec le rez-de-chaussée et dont la surélévation au-dessus du terrain reste limitée, posées sur des fondations non profondes (la notion de surélévation non significative est employée mais sa définition non précise permet des interprétations multiples)